Les nouveaux chiens de garde au Mermoz

Vendredi 3 février à 21h, le Mermoz à Muret proposait le film de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat: les nouveaux chiens de garde, constat sans concession sur les dérives de l'information dans sa dépendance des pouvoirs de l'argent. 
Force est de constater en effet, que la plupart des chaînes de télé privées et la majorité des journaux nationaux appartiennent aux grands groupes du CAC 40. Ainsi les médias se donnent-ils généralement pour mission de défendre l'idéologie dominante, en faisant appel à des soi-disant experts, qui répètent à l'envi qu'il faut en finir avec le droit du travail pour être plus compétitifs, qu'il faut encore plus d'austérité et que le monde de la finance se régule spontanément. Ces pseudo-experts, qui n'ont pas vu venir la crise, perçoivent souvent des salaires, qui font rêver...Quant aux journalistes vedettes, ils n'hésitent pas à faire des "ménages", c'est-à-dire à mettre leur notoriété au service de conférences organisées par les grands patrons, qu'ils invitent ensuite dans leurs émissions.



Au cours du débat, Christian VALADE indique que le système des sondages fait que les médias ne s'interressent qu'aux candidats qui font un gros score à deux chiffres. L'écologie aux présidentielles a du mal à s'imposer. Eva JOLY dérange le lobby des médias parisiens en lien avec la finance et le politiquement correct notamment dans les réunions réservées du Siècle

Le froid n'ayant pas découragé les spectateurs, la grande salle était quasiment pleine et le débat animé par J P Crémoux des "amis du monde diplomatique" et Nicolas Séné de " Fakir" s'est conclu par ce constat: soyons vigilants et critiques surtout en cette période préélectorale! 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Christian VALADE vous remercie pour votre message. Celui-ci est publié directement sans modération, toutefois en cas de propos outranciers, racistes ou haineux, il sera supprimé.